Communauté hippie du web

Forum pour les hippies et tous ceux qui critiquent la société dans la non-violence.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Expérience sur le bord du temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eon



Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Expérience sur le bord du temps   Sam 9 Oct - 9:35

Chercher une pose confortable, assise, allongée, ne demandant aucun effort, sans être gêné par aucune tension. Immobilité.
S'immobiliser dans le calme et ressentir quelques perceptions paisibles ; chez soi, des bruits tamisés de la rue, d'appartements voisins ; en extérieur, des bruits lointains.

Et souhaiter prolonger cet état, avec le plus d'intensité possible de la conscience ; faire durer cet
« ici et maintenant » ; sentir l'instant se pérenniser, se dilater, se poser dans une authentique durée ; se muer en durée – l'instant devient durée ; l'élément devient ensemble.
Une situation d'une certaine manière « immobile », donc ; il ne s’y passe aucun changement, une absence d'activité.
Et l’enjeu précisément devient de prendre le plus parfaitement conscience de la situation et de sa pérennité ; prendre conscience que la situation n'est pas suivie d'une autre différente, ni d’encore une autre, différente aussi, dans un renouvellement permanent ; prendre le plus parfaitement conscience au contraire que la situation ne succède qu'à elle-même. Une situation qui n’évolue jamais. Prendre conscience de cette continuation de la situation d'instant en instant.
En sentir l'allongement ; l’étirement ; l’extension en quelque sorte.
Et les rares bruits, les bruits lointains ou étouffés, s’élèvent parfois, mais sans trop de gêne ni de trouble, car peu saillants, car trop infimes pour pouvoir déranger une quiétude et un état d’esprit ; et à l’inverse, en s’étendant brièvement dans le temps avant de s’éteindre, ils rendent clairement perceptible à l’esprit que le temps s’écoule, ils concrétisent devant la pensée le flux du temps.

Et jouir de cela. Jouir de cette perception pure du temps. Ce sentiment de flux. Que l’on traverse. Ne rien désirer d'autre. Jouir de chaque seconde de cet état.
N'avoir aucune activité. N'avoir aucune activité dans le plaisir.
Poursuivre. Poursuivre l’immobilité. Poursuivre dans l’immobilité. Jouir du flux du temps.
Être à l'opposé de l'ennui, sans avoir aucune activité.


S’immobiliser ; écouter ; percevoir. Accorder son attention à ce qui est autour. Voir les choses en elles-mêmes ; pour elles-mêmes. Les formes. Les lignes. Les scènes. Voir le réel dans sa vastitude ; sa densité ; sa présence ; son épaisseur ; son intensité.
Percevoir la présence des lieux ; l’écoulement du temps ; la présence des lieux dans l’écoulement du temps.


Dernière édition par Eon le Mer 6 Avr - 17:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
KNKY-COOK

avatar

Nombre de messages : 152
Age : 33
Localisation : pacifique
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Expérience sur le bord du temps   Dim 10 Oct - 1:56

tous d'abord, salut a toi l'ami et bienvenus sur se petit forum Wink, cool des court de relaxation/méditation gratuit, sait toujour une surprise des constater que cértaines personnes ne se vide jamais , tu m'étonne qu'ils implossent, je ne crois pas que tous le monde et capable de faire le vide par l'interieure, de nombreusse personnes cultivent méme leur instabilitée interieur, cela les rend méme fiere d'étre nerveux.

Revenir en haut Aller en bas
Celiboupa

avatar

Nombre de messages : 151
Localisation : Liège (B)
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: Expérience sur le bord du temps   Dim 10 Oct - 19:15

Waw, j'adore la façon dont c'est écrit !
Par contre, vu que je n'aurais pas dû manger de la pâte à cake crue, je me sens mal et du coup, je me vois mal faire de la relaxation et percevoir quoi que ce soit sauf mon "mal" ...
Revenir en haut Aller en bas
http://soyons-cool.exprimetoi.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Expérience sur le bord du temps   Lun 11 Oct - 23:53

Je vais éssayer. Mais je suis une vrai pile alors je pense que ça me fera du bien de me relaxer.
Je me relaxe rarement alors j'aimerai voir ce que ça fait.
C'est vrai que tu écris bien.
Je vais soigner mon écriture aussi . Car je crois pouvoir bien écrire aussi.
Je suis sur tu es un poète. Question
Revenir en haut Aller en bas
Eon



Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Expérience sur le bord du temps   Mar 12 Oct - 12:13

Elles sont assises à contre-jour, devant le rideau tiré de la fenêtre. Elles parlent.
Les regarder ; en retrait, à distance, d’un autre endroit de la pièce, d’une autre pièce. Être absent tout en étant présent ; être absent de leur conversation, de cette intimité, de leur intimité à cet instant ; être présent en en étant témoin.
Les contempler. Les contempler sans écouter ce qu’elles disent. Et peu importe ce qu’elles disent.
N’avoir que ce désir, contempler leurs silhouettes dans le clair-obscur. Ne rien désirer d’autre ; seulement s’emplir de cette atmosphère subtile de clarté réduite et de sons sereins de voix, et faire durer le temps.
Un jour, quand elles se seront éloignées et que l’on s'en sera éloigné pour cause de vies personnelles, c’est ainsi que l’on se souviendra d’elles. C’est ainsi que l’on se souviendra de cet instant présent.


Dernière édition par Eon le Jeu 14 Oct - 12:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Celiboupa

avatar

Nombre de messages : 151
Localisation : Liège (B)
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: Expérience sur le bord du temps   Mar 12 Oct - 19:40

J'aime beaucoup aussi mais j'ai une préférence pour le premier "texte" Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://soyons-cool.exprimetoi.net
Eon



Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Expérience sur le bord du temps   Jeu 14 Oct - 12:26

Du train, le monde se déroule comme un spectacle. La fenêtre est l’écran parfait. La représentation est idéale. Les décors sont réels ; les acteurs aussi. Tout se renouvelle sans cesse. Il n’y a qu’à regarder. « Les enfants ne voyagent pas, ils agrandissent leur pays natal. »

La vacuité des situations ; l’absence d’intrigue ; la linéarité du déplacement ; tout confère au vécu du voyageur la texture du songe. Dans la tranquillité du train, rien n’apparaît pourvu de mission ; de rôle ; de fonction ou d’efficacité ; de comptes à rendre d’aucune sorte comme dans le monde ordinaire.


Dernière édition par Eon le Jeu 14 Oct - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eon



Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Expérience sur le bord du temps   Jeu 14 Oct - 12:33

Se laisser emporter par la machine. Le tramway est cet habitacle étrange se déplaçant selon un tracé immuable parmi les logements de la cité ; les quartiers du centre ou la géométrie des cités nouvelles. (Le conducteur y emmène tant d’usagers ; peut-être la personne qui, le matin, lui apporte son courrier ; sans qu’aucun des deux ne le sache ; ne connaisse l’autre ; ne prenne jamais conscience de cet échange.)
Utiliser le réseau ferré citadin. Explorer les terminus des lignes. Traverser l’ampleur des aires urbaines. La ville est un vaste agrégat ; un grand lieu caché ; un lieu disproportionné. Il y a tant à concevoir.
Se laisser conduire, dans cette sorte d’intemporalité des transports en commun. Quitter le temps social, paramétré, planifié, calibré, normalisé ; le temps fonctionnel, produit et consommé, le temps des agendas et des calendriers ; pour accéder à un temps sans dimension ; socialement sans mesure ; d’autant plus vrai ; un temps en soi, universel, le temps des lieux et des pensées ; le temps de l’espace et du temps. « Suivre la petite aiguille des grandes heures. » Se déplacer dans un non-temps social ; un temps enfin non-social.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expérience sur le bord du temps   

Revenir en haut Aller en bas
 
Expérience sur le bord du temps
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zonage et temps de trajet
» Les énigmes qui font passer le temps
» Ellipse de temps
» Sondage 1: Votre meneur de jeu préferé de tous les temps
» Comment passer fm en un rien de temps, soit en moins de 24H

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté hippie du web :: La culture hippie :: autres-
Sauter vers: