Communauté hippie du web

Forum pour les hippies et tous ceux qui critiquent la société dans la non-violence.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ma vie de Hippie dans les années 80.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emilie12345

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 33
Localisation : Quelque part
Date d'inscription : 28/11/2011

MessageSujet: Ma vie de Hippie dans les années 80.   Lun 28 Nov - 2:31

Je suis née en avril 84 d'une mère hippie déjantée. Ma mère n'était pas à proprement parler une maman dans l'âme. En fait, je dois mon existence à la drogue qui a fait que ma mère a cru que les signes de grossesse étaient les effets secondaires de différentes substances. Malheureusement, trop tard pour avorter, elle m'a laissé grandir dans son ventre.

Terrible histoire ? Non, c'est vrai ! Mais ma mère m'a également dit que je l'avais sauvée. Ma présence l'a poussée à réduire puis arrêter les drogues. Elle n'est revenue qu'au pétard, ayant abandonné les drogues plus dures.

Mon père ? Longtemps elle m'a dit ne pas se rappeler de qui il était, sauf l'an dernier où, jugeant que j'étais suffisamment forte pour savoir que sa présence ne m'aurait rien apporté, elle m'a avoué l'avoir quitté après qu'il lui aie donné une méthode pour simuler une fausse couche et se débarrasser de moi. Bref, papa, je t'emmerde, je suis toujours vivante !

Alors voilà quels souvenirs je garde d'une enfance hippie. Ils sont positifs, très positifs.

Déjà, j'ai grandi dans une ferme, entourée d'animaux d'élevage (ferme que ma mère avait repris à la mort de mes grands-parents), en pleine campagne ! Un vrai bonheur.

Niveau éducation, je ne regrette pas les choix de ma mère : J'étais scolarisée normalement mais avec un énorme sens critique sur l'école, ce qui me valut bien des ennuis ! les professeurs sont de vrais dictateurs et leur manière d'asseoir leur autorité est assez proche sur le fond de celles des pires dictateurs. Je dis bien "sur le fond" et non la forme ! En gros, la punition n'est pas physique mais mentale et affective.

Je n'ai JAMAIS eu de télévision mais un ordinateur à mes 14 ans (sans internet) mais avec un CD de l'encyclopédie ENCARTA que j'ai littéralement dévoré tout comme de nombreux livres. L'ennui a cela de bon, il nous laisse du temps pour nourrir notre cerveau de connaissances.

A l'école, cela m'a valu le surnom de "madame je-sais-tout". Sur pas mal de points, j'étais plus cultivée que mes professeurs et instituteurs. Sans me vanter, j'avais lu et retenu pas mal de choses, allant de l'histoire de France aux techniques d'électricité et autres choses comme l'art. Merci maman d'avoir récupéré une encyclopédie à la poubelle !

Les poubelles, on les faisait très souvent ! Vous n'imaginez pas le nombre d'objets que j'ai pu y trouver.

Au niveau de la "société de consommation", les vêtements achetés se limitaient au strict minimum, à savoir les sous-vêtements et les accessoires de "sport" pour l'école. Mes autres vêtements étaient fabriqués à la maison par ma mère puis par moi-même et les filles qui me lisent, sachez que vous ne savez pas combien c'est agréable d'avoir des vêtements que PERSONNE ne possède à part vous !

Mon premier vêtement imaginé par mes soins était d'ailleurs un peu "militant". Voyez-vous, nous avons des pantalons pour filles équipés de braguettes sur le devant. Or, pour ceux qui l'ignorent, nous n'avons aucun "accessoire" à sortir ! Mon pantalon était alors muni de deux fermetures éclair sur le côté. C'est un exemple parmi les robes en lin en tie-dye et autres chaussures en toile blanches d'origine mais rapidement colorées.

Au niveau sexualité, je dois avouer que ma mère a toujours été franche avec moi, ce qui, une fois de plus, nous a valu des critiques de la part de certains de mes professeurs. très tôt, ma mère m'a parlé des "garçons" et de la contraception. Je lui ai fait part que les garçons ne m'intéressaient pas trop mais que je trouvais les filles plus intéressantes. Sa réaction fut de m'expliquer que les filles, parfois, peuvent aimer d'autres filles et que le prince charmant pouvait aussi être une princesse charmante.

Je suis donc lesbienne assumée et fière de ça ! Je suis militante des droits des lesbiennes qui, contrairement à une croyance, sont loins d'être respectés. A titre d'exemple, pas mal de clichés perdurent à ce sujet (je suis lesbienne, féminine et j'aime les filles féminines), je ne méprise pas les hommes et n'ai aucune envie de les "dominer".

Voilà, ma petite histoire en réponse à un message de Lilith qui m'a poussé à montrer que l'on peut avoir été élevée comme une hippie sans pour autant en avoir souffert.

Quelques anecdotes :

A la ferme, en été, je jouais souvent dehors avec pour seul vêtements mes chaussures ! Ca évitait de me salir les vêtements et dans l'enceinte de la ferme, personne ne me voyait. Le soir, c'était une douche dehors avec le tuyau d'arrosage et au lit ! Les chaussures étaient pour éviter de marcher sur un objet coupant ou une piqûre par un animal.

Ma mère fut régulièrement convoquée à l'école. Les cas les plus notables furent après que j'aie maîtrisé un garçon un peu violemment (au lycée, il voulait me "convertir" de mon homosexualité) ou encore après avoir écrit PIGS après un saignement de nez dans les toilettes de l'école, référence à Manson dont j'avais lu l'histoire et le plus grave, la convocation de ma mère avec menaces d'inspection des services sociaux après que j'aie déclaré que j'aimais les filles et que ma mère me soutenait dans mon choix.

Je n'ai jamais porté de hauts talons de ma vie car je pense qu'il s'agit là d'un accessoire machiste pour humilier la femme au mépris de son corps et pour des raisons d'apparence. Si la nature avait voulu que l'on porte des hauts talons, elle nous aurait fait les pieds d'une autre forme.

Je ne porte pas de Strings ni de mini-jupes qui sont inconfortables et une fois de plus destinés à nous mettre en valeur physiquement au mépris de ce que nous sommes.

Je ne porte pas de fourrures ni de peaux d'animaux sauf ceux destinés à la consommation de viande (vaches, boeufs). J'ai par exemple fabriqué un short avec le cuir récupéré d'un sofa...



Revenir en haut Aller en bas
Lady Bird

avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : duckville
Date d'inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Ma vie de Hippie dans les années 80.   Lun 28 Nov - 23:56

NAON ! buuug... tout mon message disparu...
Revenir en haut Aller en bas
Eon



Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Ma vie de Hippie dans les années 80.   Mar 29 Nov - 0:01

Bonjour Aciidqueenie,

J'adore ton message.

Eon
Revenir en haut Aller en bas
Emilie12345

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 33
Localisation : Quelque part
Date d'inscription : 28/11/2011

MessageSujet: Re: Ma vie de Hippie dans les années 80.   Mar 29 Nov - 0:05

Lady Bird a écrit:
NAON ! buuug... tout mon message disparu...

retapes le !
Revenir en haut Aller en bas
Lady Bird

avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : duckville
Date d'inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Ma vie de Hippie dans les années 80.   Mar 29 Nov - 0:15

NAON ! re-bug ! Cet ordi veut ma mort...

Je n'ai pas été élevée dans une famille hippie -loin de là-, ni dans une famille unie (parents divorcés)... mes parents proches ou éloignés ont tous des défauts énormes et j'ai l'impression qu'à part ma mère et mon oncle, tout le monde se fout sur la gueule.
Ma mère n'a jamais été une "vraie" mère non plus ; je vis avec une coloc' de quarante ans ! xD Elle ne m'a jamais vraiment encouragé, s'est souvent moquée de moi, mais elle m'a donné un cadeau merveilleux : l'esprit critique !

Alors, je ne regrette rien : on ne choisit pas sa famille ! Au moins, grâce à ma mère, j'ai développé mon sens critique, et grâce à mon père -malgré ses nombreux défauts- l'idée de tolérance.
J'essaye juste de prendre le meilleur de ceux qui m'entourent !

Peace and love !
Revenir en haut Aller en bas
Emilie12345

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 33
Localisation : Quelque part
Date d'inscription : 28/11/2011

MessageSujet: Re: Ma vie de Hippie dans les années 80.   Mar 29 Nov - 0:30

ouaip, ton ordi veut ta mort !

Revenir en haut Aller en bas
Lady Bird

avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : duckville
Date d'inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Ma vie de Hippie dans les années 80.   Mar 29 Nov - 0:33

... Et je trouve cela honteux que tu es été convoquée par les services sociaux parce que ta mère te soutenait dans ton choix d'être lesbienne ! (peut-on parler de choix ? je ne trouve pas le mot exact mais je pense qu'on saisit quand même l'idée principale du message !) Comme si c'était une tare Shocked !
Les choses n'ont pas tellement évolué depuis 68... on a une surface dorée, mais si on gratte un peu... on découvre le tas de merde dessous.
Revenir en haut Aller en bas
Lady Bird

avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : duckville
Date d'inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Ma vie de Hippie dans les années 80.   Mar 29 Nov - 0:34

C'est l'ordi de ma soeur. Hum... voilà qui explique tout ! xD
Revenir en haut Aller en bas
Emilie12345

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 33
Localisation : Quelque part
Date d'inscription : 28/11/2011

MessageSujet: Re: Ma vie de Hippie dans les années 80.   Mar 29 Nov - 0:38

Lady Bird a écrit:
... Et je trouve cela honteux que tu es été convoquée par les services sociaux parce que ta mère te soutenait dans ton choix d'être lesbienne ! (peut-on parler de choix ? je ne trouve pas le mot exact mais je pense qu'on saisit quand même l'idée principale du message !) Comme si c'était une tare Shocked !
Les choses n'ont pas tellement évolué depuis 68... on a une surface dorée, mais si on gratte un peu... on découvre le tas de merde dessous.

Et encore, être Lesbienne (j'aime pas ce mot, je préfère dire Sapphiste) est moins critiqué que pour les hommes. Jamais on n'injurie une fille en la traitant de gouine alors que "pédé" est une injure pour les garçons.

Revenir en haut Aller en bas
Lady Bird

avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : duckville
Date d'inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Ma vie de Hippie dans les années 80.   Mar 29 Nov - 23:31

Sapphiste ? Connaissais pas ce mot... ça vient d'où ? (J'adore l'éthymologie des mots!) Pourquoi le terme "lesbienne" te déplait-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Eon



Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Ma vie de Hippie dans les années 80.   Mer 30 Nov - 10:30

Bonjour Lady Bird,

Sapphô est une poétesse grecque de l'Antiquité qui a vécu au VIIe siècle av. J.‑C. à Mytilène, sur l'île de Lesbos.
D'où l'origine des mots "sapphiste", ou "sapphique", et "lesbienne".

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sappho
Revenir en haut Aller en bas
Emilie12345

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 33
Localisation : Quelque part
Date d'inscription : 28/11/2011

MessageSujet: Re: Ma vie de Hippie dans les années 80.   Mer 30 Nov - 20:55

eh oui, il y a longtemps que les filles s'amusent entre elles !
Revenir en haut Aller en bas
Lady Bird

avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : duckville
Date d'inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Ma vie de Hippie dans les années 80.   Ven 2 Déc - 23:47

Merci Eon ! Pour "lesbienne" je connaissais l'origine, mais j'avais totalement oublié que la poetesse s'appelait Sappho... on l'a vue en cours de latin pourtant (mémoire de poulet) !
Revenir en haut Aller en bas
PruneaucuitPruneaucru

avatar

Nombre de messages : 6
Localisation : Terre
Date d'inscription : 30/12/2012

MessageSujet: Re: Ma vie de Hippie dans les années 80.   Dim 30 Déc - 5:18

AciidQueenie a écrit:
Jamais on n'injurie une fille en la traitant de gouine alors que "pédé" est une injure pour les garçons.

C'est tout à fait vrai. Et pourtant, ça n'est pas contre-nature pour l'un comme pour l'autre. La société changera, car c'est dans cette direction que tend le progrès. Il en va de même pour tout un tas d'autres sujets comme l'adoption et le mariage, sur un plan plus juridique bien entendu. Je crois sincèrement que nous y arriverons. Je sens le vent tourner. Je le sens qui tourne, et c'est étonnamment beau à vivre, même si cela occasionne encore quelques affrontements. C'est ainsi que nous évoluons, dans la douleur, mais toujours la beauté du but se montre. La perfection s'en mêle. J'aime les pédé, j'aime les brouteuses, et je ris au nez de ceux qui croient encore que c'est une insulte et une honte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma vie de Hippie dans les années 80.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma vie de Hippie dans les années 80.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quoi ressemblait une salle d'arcade dans les années 80
» Salle d'arcade à Rosny 2 dans les années 80 ?
» Scans programmes TV Téléjunior jeunesse années 80.
» Quel ordinateur avez vous le plus usé dans les années 80 ?
» Le top 10 des meilleurs manga diffusés dans les années 70-90

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté hippie du web :: le monde autour de nous :: la société et ses problèmes-
Sauter vers: